Grand Prix FFE : rencontre avec l'écurie Cavalcar – Devoucoux

Dans cette équipe du Grand National, Clémence Audi-Bussio, jeune cavalière émérite, jongle entre sa passion et ses études. Aux côtés de Marc Boblet et Charlotte Chalvignac, elle se retrouve bien entourée et répète ses gammes pour accéder au sport de très haut niveau.

- Comment êtes-vous arrivée à concilier votre vie de lycéenne tout en évoluant dans votre discipline ?

Avant de m’inscrire au lycée nous avons demandé à avoir des horaires aménagés pour que je puisse finir plus tôt les cours pour pouvoir aller aux entraînements. Cette alternance me permet de gérer à la fois mes études et mon sport même si cela peut être parfois compliqué [rires].

- Quels conseils donneriez-vous pour arriver à votre niveau ?

Je pense qu’il faut toujours travailler même si des fois ça ne paie pas toujours. Être patient et travailler c’est le secret. J’ai deux chevaux. Un jeune que je ne monte pas encore, avec lequel on fait des balades et de la désensibilisation. Mon second cheval est plus expérimenté, je le monte 4 à 5 fois par semaine. Le lundi quand on rentre de concours, il se détend au paddock ou au marcheur, pour qu’il récupère. Le mardi on fait souvent du stretching pour l’assouplir et qu’il reprenne le travail tranquillement. Et après le mercredi, jeudi et vendredi, nous travaillons. Le week-end, c’est plus détendu, c’est un travail d’entretien. Je le monte deux fois par jour en week-end. La première séance est pour travailler et la seconde pour me retrouver avec lui en allant galoper dans les champs par exemple.

- Comment décririez-vous votre expérience avec le matériel Devoucoux ?

Très contente, c’est du cuir de qualité. Notre commercial est vraiment au top, on peut l’appeler quand on veut, il répond à nos questions et trouve tout ce dont on a besoin.