Dévoué cuirs et âme au couple formé par le cheval et son cavalier, Devoucoux favorise son expression depuis 1985.

Au cœur de nos ateliers du Pays basque, nos selles et accessoires nécessitent la parfaite maîtrise des 6 grands métiers du sellier harnacheur. Coupe, préparation, assemblage, montage, piqûre à la machine et piqûre à la main sont ainsi source d’équilibre et d’harmonie. Un savoir-faire en constante évolution qui fait grandir nos modèles entre élégance, technicité et confort. Innovateurs par nature, nous n’hésitons pas à marier les dernières technologies à l’artisanat : panneaux D3D ou cuir végétal, nous investissons sans cesse pour que nos références mondiales le restent et que nos nouveautés le deviennent. Notre façon si particulière d’inscrire la passion dans la durée.

Nouvelles lignes

Cuir pur végétal

Made in France

D3D

Focus métiers

Les produits phares

Nouvelles lignes

À l'occasion de ses 30 ans, Devoucoux réorganise son offre de selles en la recentrant sur les modèles qui font sa réputation à travers le monde :

Biarritz, Chiberta, Makila, Lagun et Andrea.

Ces modèles de selles bien connus sont désormais déclinables en version originale, sport, curve, hunter, instinct, ultime, et junior. Appelées O, S, C, H, I, Lab et K, nous continuons ainsi à vous offrir la préférence et le sur-mesure qui font notre réputation mais de façon beaucoup plus simple et beaucoup plus claire.

En attendant de monter en Biarritz Lab, Chiberta S ou Makila O, le plus difficile sera pour vous de choisir.

Il n'y a que le nom qui change

Cuir pur végétal

Innovateur par nature, Devoucoux lance un cuir issu de tannins végétaux naturels et biodégradables.

Trois ans de recherche et développement et deux millions d’euros d’investissements ont été nécessaires pour bannir définitivement la présence du chrome dans le cuir et lui donner une durabilité inégalée.


Un cuir doublement durable

Une rupture technologique par l’abandon du chrome dans le processus de fabrication
Utilisation de tannins végétaux tels que le quebracho, mimosa et châtaigner
Cuirs biodégradables et écologiques
Résistance inégalée du cuir lors d’utilisation extrême et intense
Embellissement et patine du cuir dans le temps
Résistance aux UV deux fois supérieure à un cuir chromé

Des avantages aussi esthétiques que techniques

Recette innovante apportant souplesse et nervosité au cuir
Nouveau cachet plus naturel
Façonnage du cuir et technique de montage au service du confort du cavalier
Non allergisant : innocuité totale pour le cavalier et son cheval


Les cuirs dits “végétaux” sont habituellement des cuirs fermes et durs, utilisés notamment pour les quartiers. Les cuirs dits “chromés” sont des cuirs souples et élastiques, utilisés pour le siège et les avances de la selle. Le chrome est un métal lourd, nocif pour l’environnement qui met des dizaines d’années à se dégrader et peut provoquer des allergies de contact.

Made in France

Le made in France chez Devoucoux est un enjeu affirmé au service de la qualité.

Depuis 1985, nous concevons et fabriquons nos selles et accessoires dans nos ateliers du Pays basque. Un maintien de notre savoir-faire en France, indissociable de nos valeurs, et garant d’une qualité reconnue à travers le monde.

Formés au cœur de nos ateliers, nos artisans selliers reçoivent les conseils des plus grands afin de maîtriser parfaitement les 6 grands métiers de l’artisan sellier :

coupe
préparation
assemblage
montage
piqûre à la machine
et piqûre à la main.

Un savoir-faire qui évolue en permanence, intégrant les nouvelles technologies au service d’un artisanat d’exception, inégalé et remarquable.

D3D

Avec la D3D Technology, Devoucoux propulse l’artisanat dans une nouvelle dimension.

L’utilisation de scanners 3D associés aux derniers logiciels de modélisation, nous permet de concevoir les matelassures les plus abouties en termes de performance et de confort pour vous et votre cheval.

Grâce à leur design innovant et l’utilisation d’une mousse alvéolaire uni bloc, ces matelassures améliorent la répartition de la pression exercée par le poids du cavalier sur le dos du cheval tout en optimisant le dynamisme de la selle. Résultats ? Une interaction cavalier-monture incomparable, un équilibre corrigé et des sensations comme jamais.


Des avancées considérables en confort et performance :

Des panneaux plus larges et parfaitement symétriques : surface portante augmentée de 30% comparé à des panneaux d’ancienne génération.

Des panneaux plus souples : une souplesse de la matière uniforme sur l’ensemble de la surface des panneaux. Une qualité inégalée sur le marché.

Un passage élargi entre les panneaux : le poids du cavalier est réparti sur la masse musculaire et non sur l’articulation de la colonne vertébrale.

Respect du mouvement de l’omoplate par une forme adaptée

Ainsi, la répartition de la pression exercée par le sanglage et le poids du cavalier est optimisée.

Focus métiers

Les six grands métiers de l’artisan sellier, Devoucoux les connaît sur le bout des doigts. Pour votre plus grande satisfaction.

La fabrication d’une selle Devoucoux nécessite 18 heures de travail et la maîtrise parfaite des 6 grands métiers de l’artisan sellier : la coupe, la préparation, l’assemblage, le montage, la piqûre à la machine et la piqûre main.

La coupe. Phase clé de la fabrication d’une selle et première intervention de l’artisan sellier avant le long processus de fabrication. Une étape essentielle qui détermine la qualité d’une selle. L’artisan contrôle la peau et identifie les moindres défauts : cicatrices, perte de densité sur certaines zones, marques de vaccins ou encore traces de nuisibles sont autant d’imperfections à écarter.

Il doit également connaître les différentes zones d’élasticité de la peau. En effet, sur le corps d’un animal, certaines zones sont plus élastiques que d’autres, une élasticité plus ou moins désirée pour chaque pièce qui constitue la selle. Cette observation réalisée avec minutie, l’artisan sellier placera ses différentes pièces pour le patronage.

On distingue deux techniques de découpe du cuir : la découpe traditionnelle avec l’outil caractéristique de l’artisan sellier qu’est la demi-lune ou la découpe numérique, réalisée à l’aide d’une machine de pointe et permettant une découpe d’une grande fiabilité, la pénibilité en moins.


L’assemblage. Les pièces sont à présent prêtes à être assemblées. L’assemblage se répartit en plusieurs postes, distribués entre les différents grands ensembles : l’arçon, les quartiers, le siège (plus communément appelé jointure) et les panneaux de la selle.

C’est lors de cette étape que l’on façonne les caractéristiques uniques de chaque selle : la tension et la courbe de l’arçon, la mousse assemblée au cuir des quartiers, la première tension du cuir du siège, d’abord plongé dans l’eau pour le rendre souple puis séché à l’air libre pour conserver ses qualités naturelles… Les artisans selliers respectent chaque étape de conception avec un haut degré de contrôle de qualité.

La préparation. Cette étape consiste à parfaire l’esthétique des pièces coupées précédemment et à préparer les différents tracés de coutures.

Les pièces sont refendues pour obtenir l’épaisseur désirée. Les tranches, plus claires que la fleur, sont teintes légèrement pour garder une homogénéité de la pièce. L’artisan passe l’abat-carre sur les bords à vif, afin de les rendre plus arrondis. Les traits de coutures sont dessinés à l’aide du crayon d’argent ou tranchés à demi-chair pour protéger les points de coutures sur les pièces les plus sujettes aux abrasions.


La piqûre à la main. Phase des plus exigeantes pour nos artisans selliers. Le cuir est d’abord percé de part en part avec une alène. La couture est réalisée à l’aide d’un fil et de deux aiguilles, qui s’enchevêtreront au fur et à mesure des points, réalisant ainsi le célèbre point sellier. La piqûre à la main est indispensable dans la jointure du siège aux petits quartiers.

La piqûre à la machine. Un savoir-faire basé sur l’expérience et la dextérité de l’artisan sellier, intervenant dans le processus d’assemblage. Contrôler la machine tout en suivant des courbes souvent complexes, dans une matière, le cuir, aussi riche que délicate à maîtriser : un vrai talent.


Le montage. C'est lors de cette ultime étape que la selle telle que l'on la connaît prend vie. Les artisans selliers assemblent pièce après pièce. Après le montage de la peau du siège sur l'arçon, place aux quartiers et sanglons, puis aux matelassures. Le savoir-faire de l'artisan sellier garantie la symétrie de chaque ensemble.

Les produits phares

Avec Biarritz, Chiberta et Makila, Devoucoux a donné l’accent basque à la planète équitation.

Depuis 1985, nous fabriquons au cœur de nos ateliers de Bidart nos selles et accessoires. Une exigence et un savoir-faire reconnus à travers le monde. Une référence sellière consacrée au lien entre le cavalier et son cheval. Des selles et accessoires devenus des icônes, qui ont grandi entre élégance, justesse et confort. Petit tour d’horizon des références mondiales Devoucoux.


Biarritz. Le premier modèle Devoucoux, conçu en 1989. Définition technique référente pour le cavalier pratiquant une équitation académique et sportive. Depuis 1989, ce modèle a évolué tout en conservant sa fonctionnalité première.
Ce premier modèle porte le nom de la ville de Biarritz, symbole fort de l’ancrage de la marque sur la Côte basque.


Chiberta. LA selle originale plébiscitée par les plus grands noms de Concours Complet, souvent copiée, jamais égalée. Modèle conçu en 1992 pour le cavalier de complet. Selle de travail basée sur la fonctionnalité du modèle Biarritz, pouvant être utilisée sur le cross et l’obstacle. « Une seule selle pour tout faire ».
Elle se distingue par deux évolutions majeures, la finition du quartier avec taquets intégrés et l’intégration du sanglage qui donnent à ce modèle ses qualités inégalées.
Depuis 2003, ce modèle a trouvé une place dans l’équitation d’endurance, sur les courses de longue distance.
La forêt de Chiberta abrite un parcours de cross qui se situe à deux pas des ateliers historique en bord de mer. C’est tout naturellement que ce modèle a hérité du nom de ce lieu.


Makila. Conçue en 1996 pour la discipline de dressage pur. Les cavaliers de complet s’approprient rapidement ce modèle, au siège plus creux que la Milady, le premier modèle de selle de dressage Devoucoux. Ses taquets proéminants, son sanglage intégré et son doublage intégral en veau lui confèrent un confort maximal. Les évolutions significatives du taquet et du sanglage rendent ce modèle toujours aussi efficace.
Le Makila est le bâton qui accompagne le berger basque dans tous ses déplacements.
Avec Biarritz, Chiberta et Makila, Devoucoux a donné l’accent basque à la planète équitation.